Disparition automatique des douleurs : la méthode du Professeur Sarno

 – Article mis à jour le 9 mai 2018 – 

Si, comme moi, vous avez l’esprit scientifique, la méthode du Professeur Sarno contre les douleurs risque de vous secouer.

Mal de dos, douleur au cou, aux bras, aux jambes et même fibromyalgie : aussi ancrées soient-elles, le Pr Sarno prétend guérir toutes ces douleurs définitivement, en quelques heures, quelques mois au plus.

Le plus incroyable est que vous n’avez pas besoin de le consulter : sa « thérapie » fonctionne à distance, vous pouvez la pratiquer chez vous, gratuitement, sans effort ni matériel.

J’ai conscience que cela paraît peu vraisemblable. Et comme vous, j’étais sceptique quand j’ai entendu parler de cette méthode.

Mais voici pourquoi j’ai changé d’avis :

88 % de patients totalement guéris

Le Pr John Sarno n’est pas un médecin isolé, quasi-clandestin ou en marge du système de santé conventionnel. Non : John Sarno est professeur de médecine orthopédique et de rééducation à la prestigieuse Université de New York.

En plus de 40 ans de carrière, il a obtenu des résultats objectivement époustouflants auprès de ses patients, tout particulièrement dans le traitement du mal de dos.

Il y a déjà presque trente ans, en 1987, il a réalisé une étude en sélectionnant les cas les plus lourds parmi ses patients, ceux qui avaient une hernie discale avérée par un scanner. Dans beaucoup de cas, ces patients avaient déjà consulté de nombreux médecins, sans résultat. Le verdict est éloquent :

« Nous avons ainsi interrogé 109 de ces patients choisis au hasard. Un à trois ans après le traitement, 96 (soit 88 %) n’avaient plus mal et menaient une vie normale, onze allaient mieux et seuls deux n’avaient pas été soulagés » [1]

Cela signifie que 107 sur 109 de ses patients allaient mieux ou n’avaient plus mal du tout, un taux de succès inimaginable de 98 % !

Et ses patients le confirment :

« Le meilleur médecin des Etats-Unis » (Forbes)

Il suffit de passer quelques minutes sur Internet pour se rendre compte de l’ampleur du « phénomène Sarno ».

On y trouve d’innombrables témoignages de personnes qui disent avoir été totalement guéries par le Pr Sarno, après des années de souffrance et d’errance médicale.

Un site Internet entier, ThankYourDrSarno.org, regorge de lettres touchantes de patients rendant hommage au Pr Sarno. « Merci de nous avoir rendu notre vie » est placé en exergue de ce site.

Sur Amazon.com, son premier livre, Guérir le mal de dos, compte pas moins de 1 226 critiques, avec une note moyenne de 4,5/5 ! Je vous encourage à aller les parcourir si vous lisez l’anglais. Quelques titres vous donneront une idée de l’ambiance générale :

– « Ce livre a changé ma vie »
– « Plus de douleurs depuis 12 ans »
– « Sarno est notre Galilée »
– « Cette approche a marché là où toutes les autres ont échoué »
– « Mon héros »
– « S’il vous plaît, s’il vous plaît, lisez ce livre »
– « 5 ans avec des douleurs de dos, plus de douleur depuis 6 ans »
– « Guéri par un miracle »

Je pourrais continuer sur des pages et des pages : toutes les histoires sont longues, détaillées, crédibles. Et je vous rassure, il n’y a aucun phénomène sectaire dans cette histoire. Le Pr Sarno est un médecin discret, l’opposé d’un gourou.

Plusieurs personnalités du spectacle (acteurs hollywoodiens, scénaristes, présentateurs TV) ont témoigné qu’ils devaient leur guérison au Pr Sarno.

Howard Stern, qui est sans doute le présentateur radio le plus connu en Amérique, a dédié son premier livre au Pr Sarno, tant il lui était reconnaissant d’avoir mis fin à ses douleurs.

En 2012, le magazine Forbes a déclaré que le Pr Sarno était « le meilleur médecin des Etats-Unis ». L’article qui lui est dédié vaut le détour, mais voici l’extrait qui m’a le plus frappé :

« Il relève du mystère qu’un médecin qui obtienne des résultats si bénéfiques pour ses patients, à un coût nul ou quasi-nul, puisse être considéré comme « controversé » alors que ceux qui pratiquent la médecine soi-disant conventionnelle, coûteuse et inefficace, sont, d’une certaine manière, considérés comme plus légitimes. »

Pas de méthode d’évaluation scientifique, mais…

L’idéal, dans un cas comme celui-là, serait de réaliser une étude dite « randomisée, contre placebo ».

Le principe est simple : vous prenez un groupe de patient, vous les divisez en deux groupes aléatoires (au hasard), et vous donnez à l’un de ces deux groupes le « vrai » traitement, tandis que l’autre ne reçoit qu’un placebo (un faux médicament).

Puis vous observez les résultats. Si le groupe réellement traité va mieux que le groupe sous placebo, on peut être certain que c’est grâce au traitement.

Cette méthode est le graal de la rigueur scientifique. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut rester les bras croisés, sans rien faire, lorsqu’ aucune étude de ce niveau n’a pu être conduite.

Car le traitement du Pr a beau ne pas avoir été validé avec ce niveau d’exigence, il présente l’immense avantage :

– De ne pas avoir le moindre effet secondaire ou indésirable ;

– D’être gratuit ou quasiment gratuit, pour le patient comme pour la société ;

– Et de traiter des douleurs chroniques face auxquelles la médecine conventionnelle reste souvent impuissante (la plupart des médecins se contentent de donner des anti-douleurs, dont les effets secondaires à long terme sont problématiques).

En fait, la méthode du Dr Sarno est tellement simple que ceux qui souffrent depuis longtemps ont tout à gagner à l’essayer. Au pire, c’est un peu de temps perdu.

Et vous pouvez vous-même essayer maintenant ! Prêt ? Alors allons-y :

Un seul accessoire, un seul médicament : votre cerveau

Le Dr Sarno explique : dans de très nombreux cas, les douleurs chroniques ne sont pas causées par un problème corporel, elles sont produites par notre cerveau.

Attention : il ne dit pas que les douleurs ne sont pas réelles. Elles s’incarnent bien dans notre corps, dans notre chair.

Mais selon lui, elles sont produites non pas par un dysfonctionnement physique (anomalies structurelle de la colonne vertébrale, disque déformé, musculature déficiente etc.) mais par un souci psychologique que le cerveau « répercute » sur le corps via une douleur physique.

Voici comment il formule sa thèse :

« Vers 1975, j’ai abouti à la conclusion que la majorité des syndromes douloureux au cou, à l’épaule et au dos, tout comme la douleur associée fréquente dans les jambes et les bras, étaient d’ordre psychologique. Concrètement, des facteurs émotionnels déclenchaient une réaction dans certains tissus du corps qui se manifestaient sous la forme de douleur ou d’autres symptômes neurologiques. » [2]

Et cette thèse serait valide même si vous avez une anomalie structurelle avérée. Car de nombreuses études ont en effet montré que certains patients ayant des déformations graves ne souffrent d’aucune douleur.

L’une d’entre elles, parue dans le New England Journal of Medicine, est particulièrement troublante : les chercheurs ont fait passer des IRM lombaires à 98 personnes n’ayant jamais eu mal au bas du dos ou à la jambe.
Et ils ont découvert que 74 d’entre eux présentaient une déformation ou une saillie de disques lombaires. [3]

Conclusion logique : ce n’est pas parce que l’on a mal qu’on a forcément une déformation, et ce n’est pas parce qu’on a déformation qu’on a forcément mal.

Pour guérir : abandonner la croyance en une cause « physique » de la douleur

La première étape du « traitement » du Pr Sarno consiste à se persuader que votre douleur chronique a une origine psychologique :

« La douleur ne cessera pas tant que vous ne serez pas capable de vous dire : ‘mon dos est normal, je sais désormais que la douleur est due à un problème somme toute anodin initié par mon cerveau (…) et que les anomalies structurelles trouvées sur une radio, un scanner ou une IRM sont des modifications normales liées à mes activités ou au vieillissement ».

Il est vrai que ce n’est pas évident, surtout lorsqu’on découvre effectivement une anomalie, révélée par un scanner ou une IRM. Difficile, dans ce cas, de se dire qu’il ne s’agit que d’une coïncidence…

Mais le jeu en vaut la chandelle.

Pour ceux qui y parviennent, la guérison est souvent à portée de main. Chez certains patients, l’effet est même immédiat : « Souvent, il suffit de reconnaître qu’un symptôme est d’origine émotionnelle pour qu’il disparaisse », nous dit le Pr Sarno.

Et il le prouve, en publiant le témoignage de nombreuses personnes ayant vu leur douleur s’arrêter, à peine avaient-ils achevé l’un de ses livres.

Mais dans la plupart des cas, cela prend un peu plus de temps, avec un travail d’introspection.

Trouver la rage refoulée

Le Dr Sarno recommande ainsi à ses patients de réfléchir aux « rages refoulées » qui pourraient causer leurs douleurs. Celles-ci peuvent être de plusieurs sortes :

– Colère, blessure émotionnelle ou traumatisme pouvant remonter à l’enfance ;
– Colère provenant de la pression qu’on s’impose à soi-même pour être « parfait » (le perfectionnisme exacerbé est un trait de personnalité qui revient souvent chez ses patients) ;
– Colère engendré par les pressions de la vie ;
– Culpabilité, honte, peur, insécurité, vulnérabilité.

En pratique, il recommande de faire une liste, très longue s’il le faut, de toutes les pressions ou contraintes que l’on a subies au cours de notre vie et qui pourraient susciter une forme de rage au fond de nous-mêmes.

Plus étonnant, le Dr Sarno conseille également de « parler à son cerveau » : « Des patients soignés avec succès disent que lorsqu’ils sentaient le signe annonciateur d’une crise, un élancement de douleur, ils se parlaient ou même se criaient dessus et la douleur disparaissait ».

Le cœur de sa stratégie est simple : penser « émotionnel » et pas « physique » ; ne plus se focaliser sur la douleur mais sur son origine potentiellement psychologique.

Et en accompagnement de ce « traitement », le Dr Sarno conseille de se préserver, chaque jour, une période de méditation. Il insiste enfin pour maintenir un bon niveau d’activité physique, en essayant d’oublier la douleur et de ne pas craindre de malmener un « dos fragile ».

Je crois avoir résumé l’essentiel de la méthode du Dr Sarno, mais si vous voulez l’essayer sérieusement, il est à mon avis indispensable de se procurer son livre, Le Meilleur anti-douleur, c’est votre cerveau.

Seul son récit complet, les cas cliniques qu’il décrit ou les détails qu’il offre vous donneront toutes les chances de guérir – et vous permettront de surmonter des doutes bien naturels.

Bonne santé !

Xavier Bazin

 

Sources

[1] Le meilleur anti-douleur, c’est votre cerveau, Pr John Sarno, Thierry Souccar Editions, 2015, page 25.
[2] Le meilleur anti-douleur, c’est votre cerveau, Pr John Sarno, Thierry Souccar Editions, 2015, page 19.
[3] « Magnetic resonance imaging of the lumbar spine in people without back pain », Jensen M.C. et al., New England Journal of Medicine, 331, 1994, p. 69-73.

93 commentaires au sujet de « Disparition automatique des douleurs : la méthode du Professeur Sarno »

  1. FELIX says:

    ai je une bonne santé, sans doute pas d’excès chez mes ancêtre, née avec des pieds bots il y a 85 ans , multi opérée et comment!j’ai vaincu l’arthrose avec la curcumine, ayant eu récemment une cruralgie très douloureuse sans aucun doute vu les 3 cm d’écart entre mes deux jambes, ayant marché à plat, sans compensation donc j’ai causé moi même cette cruralgie, il a fallu recourir a la cortisone, j’ai réduit le traitement à 3 jours au lieu de 5 prescrit par mon médecin, bref je suis agée mais je suis certaine que la « vérité » avec moi même m’aide énormement au niveau de ma santé, être vrai avec soi et avec les autres et vive la méditation d’une richesse a expérimenter sans réserve elle sauve de tout ou presque.

    1. Christiane PELLESCHI says:

      J’ai aussi une cruralgie à la jambe droite, avec douleur vive à l’articulation sacro-iliaque du même côté. Comme j’ai à gauche une différence de 11mm, je me suis dit, en vous lisant, que cela venait peut-être de là. Mais quoi faire ? je ne sais, car j’ai essayé de compenser mais cela ne fait pas grand chose.
      Merci pour les conseils. Bonne journée

  2. JEAN ROBERT says:

    Bonjour,

    A mon sens, le refoulement, le blocage d’une émotion très difficile à vivre sur le moment est refoulée par le conscient dans l’inconscient,
    pour permettre, à ce moment là, de survivre !

    L’être humain (enfant, ado, ou adulte) n’a pas d’autre choix à ce moment là, que de ne pas regarder en face sa douleur morale, car elle est insupportable.
    Trop dure à vivre sur l’instant.

    Bien sûr, il est possible de consulter, de se faire aider, pour soigner et guérir la blessure émotionnelle lourde.
    Mais si la personne ne se fait pas aider juste après le traumatisme, alors c’est « engrammé » dans l’inconscient et dans les cellules du corps (la mémoire cellulaire), comme une information.

    Effectivement une forme de diversion, pour que notre moi conscient ne puisse accéder à ces émotions.
    Cela sappelle un BLOCAGE émotionnel ET énergétique.

    L’énergie bloquée ne circule plus, ou circule mal dans telle zone du corps, et cela conduit l’émotion refoulée à sortir sous forme de maladie, d’où la douleur associée à la maladie développée.
    Notre mental inférieur ne veut pas que nous regardions cette émotion de souffrance en face, car il veut nous protéger contre le fait de souffrir encore (instinct de survie).

    Hyppocrate disait déjà : cherchez la cause.
    Et quand vous avez trouvé la cause, cherchez la cause de la cause.
    Et si la personne veut vraiment guérir, alors vous pouvez la guérir.

    La M.T.C. la Médecine Traditionnelle Chinoise, dans ses différentes méthodes de guérison (exemple : acupuncture, plantes, réflexologie, alimentation, etc…a bien compris la relation étroite entre les émotions ressenties et le corps physique, et cela depuis environ 4000 ans.

    Regardez également la PBA la Psycho Bio Acupressure mise au point par le Docteur Pierre Noël Delatte en France.

  3. Diloute says:

    Bonsoir M. BAZIN – j’ admire vos recherches et vos conseils que vous faites partager à vos abonnés et je vous encourage à persévérer.
    J’ai compris, il y a des années, que j’avais du magnétisme que j’ai utilisé en priorité sur ma chienne qui faisait des crises d’épilepsie, puis, ensuite, sur des membres de ma famille dont mon mari, opéré d’un méningiome sur le cervelet. Vu la complexité et l’importance de la tumeur , Je n’ai pratiqué sur lui qu’au retour de l’Hopital à cause d’un hoquet qui s’était déclaré à la suite de l’intervention – le chirurgien ayant touché le nerf de l’estomac. Tous les médicaments ingurgités à l’hôpital pour y pallier ont été vains….. Ce hoquet répétitif le jour comme la nuit ne le laissait pas dormir et la fatigue était extrème. Il m’a donc fallu exercer mes  » talents » à ce niveau là avec la ferme volonté de réussir…. et le résultat positif tant attendu s’est donc manifesté quelques minutes après.
    Depuis, je me suis formée au reiki que je pratique sur mes proches et moi-même quand le besoin s’en fait sentir.
    La visualisation est intéressante à découvrir, et d’en apprendre les techniques. J’ai hâte de les connaître !
    Merci

    1. JEAN ROBERT says:

      à DILOUTE et à toutes et à tous

      Simple témoignage véridique :

      Pour faire passer le hoquet qui ne s’en va pas, une méthode très simple
      vous appuyez avec la pointe d’un doigt (avec l’ongle) exemple vos deux index, sur chaque « pointe d’omoplate » (la pointe qu’il y a en bas de chaque omoplate) et vous appuyez avec votre ongle sans appuyer trop fortement pour ne faire du mal à la personne.

      Et vous lui demandez d’inspirer très lentement mais jusqu’au bout du possible, sans forcer, naturellement, et ensuite de souffler très lentement mais à fond.

      Au bout d’une minute ou deux, cela devrait passer définitivement.

      J’ai ainsi fait partir le hoquet d’un enfant de 10 ans, en vacances avec ses parents, (après avoir demandé l’autorisation à ses parents de le faire devant eux, et demandé à l’enfant s’il était d’accord).

      Le pauvre enfant avait le hoquet depuis très tôt le matin même (départ en vacances où il avait été stressé semble-t-il, et nous étions le soir.
      Vous imaginez l’inconfort de cet enfant.

      D’après ce que j’entendais, la maman culpabilisait son propre fils devant tous, lui reprochant de vouloir se faire remarquer par ce hoquet.
      Je ne suis pas psychologue, mais je me suis mis à la place de l’enfant avec compassion et j’ai ressenti son mal-être, et j’ai souhaité l’aider.
      Il semblait aimé par son père qui n’osait pas s’opposer à son épouse.
      La soeur du garçon ne disait rien.
      Ce garçon timide et introverti maifestait par son hoquet une certaine appréhension des vacances et une impossibilité d’exprimer son simple point de vue.

  4. MSalignac says:

    Bonjour,
    Vous feriez bien de lire le livre de Lynne McTaggart qui s’intitule : La science de l’intention. Bien à vous.
    MSalignac.

  5. Vallin annie says:

    Bonjour. Merci pour ces très beaux témoignages. J’aimerais aussi témoigner. Je souffrais de terribles douleurs de fibromyalgie pendant 25 ans avec un traitement médicamenteux très lourd 13 médicaments par jour, lorsque j’ai rencontré l’amour de Yves qui a pris la place de mes douleurs. Je ne prends plus aucun médicament. J’ai dû detoxifier mon foie rien qu’avec des plantes et des probiotiques car j’étais continuellement malade barbouillée. Je commence à perdre petit à petit mes dizaines de kilos pris pendant le traitement médicamenteux cortisone laroxyl cymbalta tramadol à haute dose etc… Aujourd’hui je revis grâce a l’amour. Je parcours des kilomètres a pieds. J’ai retrouve mes muscles que j’avais totalement perdu. Voici un an, j’étais alitée, ne pouvais plus marcher ou difficilement avec une canne. J’ai eu recours a l’acupuncture afin de rétablir et retrouver mon énergie. Je renais enfin de cette fibromyalgie qui m’a pourrie la vie et profite à fonds de l’Amour. Je suis presque guérie grâce a Yves mon compagnon. Je continue vers la voie de la guérison à profiter enfin de tous les plaisirs que m’offre la vie. Beaucoup de rires de joie du bonheur de l’amour. Mon cerveau me guérit naturellement. C’est vraiment incroyable, un miracle après tant de souffrance. J’ai même pu me déplacer à lourdes grâce à Yves pour prier. Jamais j’aurais imaginé le faire voici un an. Merci pour votre énorme travail que j’ai beaucoup lu dans mon lit. Je m’en suis sortie grâce à vous.

  6. jean Claude says:

    Bonjour,
    Si vous en avez le temps, il serait bon que vous parliez d’un précurseur, Monsieur Emile Coué, contemporain de Sigmund Freud.
    Il a prouvé que les maladies organiques étaient plus faciles à guérir par sa méthode que les maladies psychologiques.

    Je suis d’accord avec le fait que la plupart des « inventeurs » sont souvent mégalomanes :
    « En dehors de moi, point de salut » !

    Je vous souhaite une bonne journée,

    Jean Claude

  7. DANIEL JAEGER says:

    Bonjour,
    Je suis confronté depuis mon ado.à ces problèmes ( estomac, dos)
    j’ai aujourd’hui 75 ans, j’ai accepté mes différences et cela m’a permis
    de trouver un équilibre psychique et des douleurs acceptables à ce
    jour.

  8. monique JOERE says:

    Tout à fait d’accord avec vos deux approches. Par expérience, je sais que des chocs psychologiques peuvent occasionner des problèmes physiques divers et particulièrement sur une personne très sensible.
    Alimentation, méditation, massages par une personne aimante et beaucoup d’autres « traitements » de ce type peuvent considérablement aider, voire atténuer ou supprimer, certains problèmes physiques.
    Merci Monsieur Bazin pour ce très intéressant article et pour tout le reste…

  9. Brigitte de Pluvié says:

    Et les maladies auto-immunes ? Je vous parlé de mon « syndrome sec sévère » qui m’empoisonne la vie et c’est d’ailleurs une question que j’avais posée au Dr Menat et à laquelle il a répondu à la toute fin de sa conférence, sans véritablement m’apporter de solution….
    Je suis atteinte également d’une gamma pathie monoclonale.
    Je cherche toujours des moyens pour me soulager.
    Merci de m’aider
    Brigitte

  10. Didier says:

    Bonjour à tous,
    Je témoigne : l’arthrose m’a conduit en salle d’opération (les deux hanches), l’imagerie médicale justifierait que je reste allongé, les douleurs étant insupportables les infiltrations sous scanner me soulageaient ; j’ai lu Sarno : je mène une vie absolument normale.
    Le sieur Coué n’avait il pas montré la voie?

  11. PREVOT Christiane says:

    Merci – (après chute importante et paralysie de l’épaule à 75 ans et les réflexions imbéciles des radiologues, l’arthrose à votre âge c’est normal), j’ai réussi par des moyens naturels à diminuer les douleurs sauf quand je suis très contrariée – donc douleurs psycho-somatiques – qui confirment votre lettre – je ne prends pas d’anti-inflammatoires, juste un peu de saule quand je dois sortir – je ne marche pas longtemps mais c’est supportable
    Salutations

  12. ; STORRER says:

    Merci Mr BAZIN de nous faire profiter de toutes vos expériences. Je suis convaincue de la
    part du cerveau dans nos douleurs, c’est pourquoi je vous fais ce commentaire, afin que le plus grand nombre prenne conscience du pouvoir du cerveau sur notre corps. Toutes nos
    émotions passent par le cerveau et se répercutent sur nos différents organes. Le cancer en est un des exemples. Personnellement, chaque jour, je pense et parle à mon cerveau et le remercie dès la plus petite information. Nous sommes reliés à tellement d’éléments de la nature visibles et invisibles à nos yeux que nous ne devons pas perdre notre temps pour en prendre conscience. En effet, j’ai perdu mon époux qui n’avait que 52 ans d’un cancer du colon et ceci en l’espace d’une seule année. Aujourd’hui, je sais de quoi je parle, c’est pourquoi je lis attentivement toutes les infos utiles à notre bien-être, cela me permet de relativiser sans peur ni appréhension pour les années futures. Je pratique le yoga et à 70 ans j’ai une santé morale et physique satisfaisante, ca n’a pas toujours été le cas. J’encourage surtout la toute jeune génération à en prendre conscience, les années à venir seront apaisées, voire joyeuses. J’ai des petits enfants et leur tiens ce discours. Encore merci.

  13. ISABELLE LAMBERT says:

    Bonjour suite à cette lettre je tenais à vous signaler que j’avais moi même subit en janvier 2014 une triple arthrodése cervicales et en janvier 2015 une double arthrodése lombaires. Je tiens à préciser que ces 2 opérations m’ont totalement délivré des douleurs incessantes que j’avais dans tout le corps et plus particulièrement dans les bras, les épaules et les jambes en libérant les nerfs qui étaient complètement écrasés par les vertèbres complètement usées. Je ne me permettrais donc pas de remettre en question ces opérations quand elles sont nécessaires. Par contre je crois de plus en plus aux méthodes naturelles par les plantes (naturopathie, homéopathie, médecine traditionnelle chinoise etc..) et au pouvoir de l’inconscient sur notre corps. J’ai vu dernièrement un iridologue, qui pratique aussi l’auriculothėrapie et l’hypnose ericksonnienne. Il soigne par les plantes (naturopathe) et les fleurs de Bach. Ce qu’il a vu dans mes iris m’a complètement bluffé. Sans que je lui dise ce qui m’amenait (je voulais bien sur le tester), il a vu tout ce que j’avais déjà eu et ce qui faisait que je n’allais pas bien actuellement. Dystonie neurovégètative, déficience immunitaire, problèmes avec les surrénales….Ces traitements par les plantes et les oligoéléments ont l’air de fonctionner et j’envisage une séance l’hypnose. Cordialement MAMIZA39

  14. delbouys andrée says:

    Je ne suis nullement étonnée du traitement du Pr Sarno qui fait appel à l’énergie universelle connue depuis des millénaires.
    Bien sur le cerveau joue un rôle important dans la guérison mais on revient toujours à cette  » énergie » qui guérit mais ,il faut le dire pas toujours car d’autres choses sont en jeu!

  15. Suzete Nunes says:

    Completement d’accord !
    Merci
    Suzete Nunes

  16. Marcel jean-louis says:

    Félicitations d’abord pour vos excellents articles. Ne pensez-vous pas qu’il serait intéressant de nous parler des ondes scalaires, lien explicatif possible de beaucoup de phénomènes inexpliqués. Cordialement

  17. Marcel jean-louis says:

    Félicitations d’abord pour vos excellents articles fort bien documentés et non sectaires.
    Ne pensez-vous pas qu’il serait intéressant de nous parler des ondes scalaires, lien possible de beaucoup de phénomènes inexpliqués. Cordialement

  18. DEPASSE Marie says:

    Cela me paraît intéressant mais…………où trouver ce livre miracle???

    1000 x merci pour toutes vos recherches qui peuvent aboutir à nous
    présenter ce Dr.

  19. MINJOULOU JEAN CLAUDE says:

    Pratique la méditation de la pleine conscience ( MBSR Dr Jon Kabat-Zin son livre passionnant et remarquablement documenté : « Au coeur de la tourmente , la pleine conscience « ? après avoir pratiqué antérieurement le zazen , lu également avec grand intérêt Mathieu Ricard , ( Plaidoyer sur le bonheur ! ) .
    J’ai adopté depuis six mois le » champ de fleurs » dont je constate journellement les effets apaisants sur mon mal chronique ( arthrose et hernie discale ) .
    Je pratique la marche , le vélo , le jardinage durant lequel, pour des travaux nécessitant de la force , je dois me ceinturer .

    En effet, l’interaction corps et esprit sur notre stress et nos douleurs dorsales , est déterminante.
    Je vais donc me procurer le livre du Dr Sarno sur Amazon.
    Cordialement,

  20. Bougattaya abdeslam says:

    Tous mes remerciements.Vous etes un bon donneur d’alerte en médecine

  21. dominique says:

    je pratique personnellement ce genre d’approche sur moi, mais aussi sur des personnes de mon entourage et des animaux…croyez le ou non, ça marche!
    j’appelle cela de l’auto méditation, le pouvoir de notre esprit est incroyable
    je ne connait pas ce professeur et vais de suite acheter son livre

  22. Elisabeth Inard says:

    C’est bien la qu on saisit pleinement la relation évidente santé /corps/esprit ! Mais aussi penser qu’il ne peut y avoir qu une cause et qu une façon de soigner relève peut être un peu de l’ ego ?!

  23. Morel Liliane says:

    C’est extraordinaire ce que notre cerveau nous envoie pour nous garder en bonne santé et nous ne voyons pas l’importance du message reçu par celui-ci…
    De l’instant où l’on pense que ce n’est rien,tout va bien,on n’a rien on va mettre en place un processus de guérison ou de soin qui dépasse tout entendement…
    Avec des soins énergétiques on va régénérer la personne et par la même occasion se régénérer du même coup.
    Je tiens personnellement à remercier entre-autres le Dr Bazin à ce sujet et à vous tous pour nous faire prendre conscience qu’il n’y a pas de hasard et que tout peut se réaliser si on le désir vivement.Merci pour ces découvertes révolutionnaires.
    Très sincèrement et mille merci à vous tous;quel beau travail pour l’HUMANITÉ.

  24. Delhausse says:

    Assez convaincue par cette approche , même certaine que la méditation est valable , le plus difficile est de retrouver tous les
    Traumatismes vécus, surtout sans oublier letransgenerationnel…. pour évacuer lesémotions refoulées. L’analyse et Rei formation cellulaire est aussi une technique allant dans cette voie et qui nous maintient en forme si notre cerveau le veut bien,merci

  25. Wki says:

    Bonjour,
    Votre article est très intéressant.
    Je voudrais attirer votre attention sur ce que j’ai reçu à travers les mots employés.

    Les mots étant très importants dans leur vibration pouvant entrainer des maux, certains pour moi révèlent une « peur » ou limitation de croyance qui,insidieusement, peut aller dans l’esprit de votre lecteur, limitant ainsi leur propre expérience par le rejet total de l’article . En PS, vous indiquez
    « Mais ne vous sentez surtout pas obligé d’adhérer à cette thèse ».
    et « plus ennuyeux…revers de la main ».
    et « refus reconnaitre position assise »..;
    Pour ma part, je ressens un jugement quant à ce médecin.
    Les mêmes choses peuvent être dites de façon plus neutre; style
    « sa méthode peut aussi être utilisée comme un complément aux autres traitements naturels de gestion de la douleur, »
    ou à la place de « Le Pr Sarno refuse même de reconnaître  » dire « il est vrai que « .
    Pourtant, des millions de personne sont assises des heures durant et toutes ne feront pas un mal de dos. D’où l’intérêt du décodage émotionnel derrière. Quel stress je vis, quel poids ai-je mis sur mes épaules, etc…
    Bien sûr indiquer que faire du sport et avoir un meilleur équilibre dans sa vie est une lapalissade.
    C’était un partage.
    Merci beaucoup pour votre article

  26. dromard renée says:

    Pourquoi dire : mal a dit(maladie =médicament =médire ) ,non ?, lebienadit chez moi est une vraie potion magique dès les premiers symptômes et ce depuis l’enfance, pour n’importe quelle douleur ou bobo et je suis toujours en bonne santé.
    Le magnétisme, la prière ainsi que les bonnes pensées sont très sérieusement des remèdes (remédier) miracles. Soit ………….. GAI RIT GUERI
    Joseph Murphy et le docteur Quimby ont écrit des livres remarquables sur toutes sortes de guérisons miraculeuses a lire sans modération

  27. Tissot Claude says:

    Je crois à l’influence de l’esprit sur le corps…mais je pense qu’il ne peut qu’accompagner, bénéfiquement, les traitements médicaux traditionnels!

  28. eliane Wagner says:

    Bonsoir étant en 2eme de sophrologie je suis très interresse par différentes méthodes je suis en constante recherches de techniques d apaisements corps et esprits j aie moi mêmes des douleurs lombaires et cervicales difficile a supporter et j en est assez d avaler des médicaments qui me choutent c pénible je suis ouverte a toutes propositions je me bat mes ses douleurs diminué avec les pratiques mais c pas encore tout a fait sa la fatigue reste présenté merci a vous

  29. nora says:

    06 juillet 2006/ Madame si vous ne vos faites pas opérer, vous finirez votre vie dans 6 mois…Yess! merci docteur! Si je vous écris c’est que je suis encore vivante…donc, j’ai dû faire face aux médecins qui ne me promettaient pas un avenir heureux et cela après plusieurs deuils en cascade et les conséquences matérielles , déménagement, difficulté financières…Bref; EMOTIONNEL tout cela était émotionnel …mais quand je disais cela aux médecins…Ils insistaient…Il faut avoir de la force pour éviter de se faire charcuter et de tenir bon face aux arguments médicaux. J’ai consulté d’autres médecins et suivis des traitements alternatifs en complémentarité ou en alternance…Aujourdhui à 72 ans, j’ai encore des petits ennuis de santé, mais je sais que je peux faire d’abord attention à ce qe j’ai vécu EMOTIONNELLEMENT, je suis hyper sensible hyper fragile…je le sais et accepte…et je suis heureuse ed vivre même si parfois je traverse des périodes de transitions un peu longue, mais toujours avec la reconnaissance de mon corps qui a une intelligence tellement subtile à laquelle je donne beaucoup d’importance, une compagne en quelque sorte…Bien à vous merci pour vos articles super…..

  30. BASTOS Anne-Chantal says:

    Bonjour

    Pourquoi pas, les pensées positives sont un atout pour notre santé. J’ai eu moi- même un cancer il y a 18 mois et cela suite au décès de ma mère. J’ai senti en moi que quelque chose de méchant allait m’arriver, j’en étais sure. Aujourd’hui je vais bien après avoir subi et reçu tout le protocole habituel. Bien qu’il m’arrive la nuit d’être angoissée d’avoir une récidive j’ai confiance en moi car j’ai décidé de rester en vie le plus longtemps possible en pensant à ma mère qui a vécu jusqu’à 92 ans. Elle me protège j’en suis sure.

  31. Paulette says:

    D’accord avec cet article, mais, dans l’esprit des foules, il y a encore beaucoup d’efforts à faire!!! Pour beaucoup, les médicaments, tous les médicaments sont absolument indispensables. Voir leur pharmacie personnelle ou leur pot de médicaments pris lors des repas!!!! C’est ahurissant. D’ailleurs, les grands responsables, ce sont les firmes pharmaceutiques et…..les pharmaciens..!!! Un des leurs m’a dit dernièrement que je ne devais prendre aucune tisane, parce que j’ai une toute petite déficience rénale ( alors que mon médecin la traite de légère. ) D’après ce pharmacien, je ne dois prendre ni thym, ni sauge, ni tilleul, ni aucune plante et surtout pas de curcuma!!!! Or, je me suis quasi guérie de mon asthme saisonnier grâce au thym, et je prends chaque jour du curcuma pour les articulations. Mais, tout cela coûte moins cher. Que deviendraient ils, les pauvres, si on se soignait avec des plantes, comme jadis!!!!!!!

  32. Navarro says:

    cela marche t il aussi pour des personnes qui sont en déprime ou dépression ?

  33. laurence says:

    Coeur , Corps et Esprit marche ensemble comme les trois personnes de la Trinité !

  34. BRIGITTE PIGEAU says:

    Effectivement, j’ai pu constater que la douleur physique était engendrée par une douleur émotionnelle…
    De nombreux psychotropes ou derivatifs de la douleur émotionnelle
    tels que : apport de sucres, de nicotine, de morphine, de plus de nourriture, de sexe …..pour s’évader ou calmer en conséquence sans soigner la cause…ajoutant des problèmes au problème initial non réglé. …esperant le soulager ou le voir disparaître… mais le corps se souvient ; il rappelle qu’il a eu mal ou qu’il suffit de lui rappeler qu’ il est fragile…Oui l’éducation de notre cerveau a souvent besoin « d’un coach » sportif ! d’empathie , d’amour.

  35. LAGUILLIER says:

    Bonjour Mr Bazin,
    Je ne souhaite pas poursuivre cette inscription à votre « PROJET 2 ».
    J’ai essayé, à plusieurs reprises, de me désinscrire à ce programme mais on me répond que le site est introuvable.
    Merci de faire le nécessaire dans ce sens.
    Merci pour toutes les informations que vous nous transmettez pour améliorer et prendre soin de notre santé au quotidien.
    Bien cordialement.
    M.J. Laguillier

  36. Labouérie says:

    Un grand merci pour ce partage.

  37. Crowe says:

    Certes la pensée lucide peut être controlée, mais il faut y ajouter la respiration profonde qui libère les tensions créatrices de maux souvent imaginaires!
    Corps + esprit, esprit + corp!

  38. Debeauvais says:

    J ai été opérée quatre fois d une laminectomie ,la dernière il y a 8 mois s est fatigant surtout en prenant de l âge, je travaillais aux enfants handicapés

  39. Monchaux jean Claude says:

    Je suis tout à fait convaincu car c’est de cette façon que j’ai arrêté de fumer du jour au lendemain il y a plus de trente ans (un paquet par jour)
    Cela serait trop long de donner des détails mais je me suis servi de mon cerveau sans essayer de lutter contre lui au contraire
    A votre disposition si vous le désirez

  40. texier says:

    j aimerais savoir ou trouver ce livre

    1. Anonyme says:

      Avez-vous Amazon en EuropeÉ Au Canada, je trouve tous mes livres sur Amazon.

  41. Sciarmella says:

    Je viens de lire votre lettre sur l’origine émotionnelle des douleurs physiques et je suis étonnée de m’apercevoir qu’avec l’âge peu à peu j’avais soupçonné cela mais en pensant que j’étais sans doute utopiste ! Je vais donc dès aujourd’hui travailler mon mental dans ce sens avec plus de conviction et de méthode… et je vous remercierai quand je ferai mes tâches journalières le cœur et le corps légers !!

  42. Pernin says:

    Le livre Est en français ??

  43. Magniet says:

    Bonjour
    Le professeur sarno à t’il obtenu des résultats avec le syndrome des jambes sans repos ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

  44. Berfini says:

    ça marche réellement, incroyable mais vrai, il faut tout de même faire l’effort de penser positivement que nous en sommes capable, car cela est vrai, nous en sommes réellement capable il suffit de croire en notre volonté sans haine, sans arrière pensée et sans analyse et cela peut aboutir au résultat attendu, ce n’est pas de la magie, il faut croire en la technique de la pensée positive et créatrice

  45. Claude says:

    Bonjour,

    Pendant près de 20 ans, j’ai vécu avec des douleurs lombaires. J’ai essayé toutes sortes de médecines en vain. Puis, j’ai découvert le livre du Professeur Sarno. A la fin de la lecture de cet ouvrage, mes douleurs avaient disparues. Depuis, ça fait 2 ans, je ne connais plus de mal de dos.
    Gratitude au Professeur Sarno et à ceux qui m’ont recommandé son ouvrage

  46. Baradat Reine-Marie says:

    Dans le cadre »avez-vous l’esprit ouvert? »
    Cher Xavier,
    Lise Bourbeau, spécialiste en développement personnel au Québec, utilise le terme « métaphysique  » au lieu de « psychosomatique » car, dit-elle, la majorité des gens se sentent insultés et mal compris.
    Je pense que la véritable cause d’un grand nombre de maladies est due à nos émotions. Dans un de ses livres, Ton corps dit: « Aime-toi! », Lise Bourbeau  parle  de blocages émotionnel, mental et spirituel.
    Pour ma part, je me penche sur la question depuis plusieurs années. J’ai, ainsi, découvert l’origine de mes angines à répétitions. Depuis, j’en fais beaucoup moins mais il arrive que je sois submergée par de très fortes émotions et mon corps entre en grande souffrance. Dernière manifestation il y a 2 mois: des maux de gorge, sinusite et une grosse bronchite. La totale! 
    J’ai pris conscience  que mon corps réagissait à mes émotions que j’ai ciblées assez vite d’ailleurs. Je me suis soignée avec des huiles essentielles et guérie en moins d’une semaine.
    Suite à votre courrier, je ne suis pas surprise de la guérison de Cécile. Elle a tout de même rencontré la bonne « interlocutrice ».
    Quant à la disparition des douleurs avec le concours de notre cerveau j’en suis convaincue et je vais pratiquer.
    Je lis toutes vos lettres avec beaucoup d’attention. Je vous remercie pour tout ce que vous faîtes.
    Bien à vous.
    Reine-Marie

  47. FRANCINE CHARTRAND says:

    je vous remercie oui j’y croix le mental peut tout ; nous rendre heureux ou malheureux…..s.v.p. pouvez-vous mettre tout les écrit en noir plutôt qu’en bleue =c’est très pâle sur l’écran pour le lire c’est presque effacé…….s.v.p. …merci

  48. tauzin says:

    Bonjour, certainement que cette méthode est très bien quand il s’agit de blocages, de mémoires (opérations, chocs…). Pour ma part, j’ai constaté lors de séances de sophrologie ces bienfaits. Au début les douleurs augmentent, puis s’estompent. Mais, il en a été autrement lorsque j’ai eu les infections. Là, pas de répit !! Merci pour vos publications !

  49. Isabelle Amiand says:

    Merci pour cette Newsletter
    Je vais me procurer le livre pour approfondir car j ai une douleur à l épaule droite qui perdure depuis plus d un an sans raison apparente.
    Je crois aux causes psychologiques et j ai commencé à consulter une microkiné. La première séance n a rien donné mais j attends la deuxième avec impatience.
    Merci encore pour tous les bons conseils et les témoignages que vous communiquez.

  50. Marine says:

    Bonjour
    Pour le mal de dos, je ne sais pas, mais par contre pour la prise de poids, je suis sûre et certaine que le cerveau mène le bal . En 2006, j’apprends quelque chose qui me choque profondément, je prends 7 kilos dans le mois, sans changer mon alimentation, une descente morale, et à contrario, le poids continue de grimper . Je me souviens de nombreuses fois où, amoureuse je perdais du poids , pourtant je continuais à manger pareillement. Le problème c’est de régler le cerveau sur le retour à la normale, je vais acheter le livre 🙂

  51. suschetet says:

    oui..je crois en tout ce que vous écrivez..
    j ai 65 ans..enfance en ferme..beaucoup travaillé dur physiquement…et j ai beaucoup de force..d énergie..j ai toujours été une active..autonome…pas le temps de me plaindre si j avais mal…!!..étonnamment…pas de souci de dos…alors que je l ai beaucoup sollicité….voila mon expérience….

  52. Katrin says:

    Au moment où l’on admet que le cerveau déclenche la douleur, n’importe si un réel disfonctionnement existe ou n’existe pas, il est bien plus facile d’admettre que le cerveau peut aussi être utilisé pour faire disparaître cette douleur! Cette article m’a bien convaincu. Merci de l’avoir partagé

  53. bonjour
    et le syndrôme d’ehlers -danlos (SEDIII hypermobile), et la sponylartrite ankylosante, et l’arthrose sévère invalidante, (et bien d’autres maladies graves) dite nous par quel phénomène vous pouvez soulager les douleurs des gens atteint de ces maladies? Il y à 2 sortes de douleurs, celles qui sont sans gravité au niveau du corps et du squelette, celles ci on peu agir mentalement pour se soulager et par la rééducation. Mais quand vous êtes atteint de maladie graves qui laisse des lésions irréversibles sur le corps, ce que vous dites est de la pure propagande mensongère et incite les gens qui n’ont pas de maladies graves à minimiser, voir ignorer les maladies plus graves des autres gens, dont pratiquement aucuns médicaments ne soulage la douleur. Et quand personne ne croit en votre douleurs et votre maladie, c,est la pire des choses qui peu vous arriver et vous entraîner vers un suicide.Vous devriez faire la part des choses avant de donner des illusions à des milliers de personnes. Croyez moi le jour ou vous aurez de vraies fortes douleurs, vous ne parleriez pas ainsi.
    Même la sécurité sociale se lance dans des slogans anti-mal au dos en mettant tous les malades dans le même « panier ». Tout ça pour en tirer du profit financier. C’est une honte! Ce genre de slogan devrai être puni par la loi. JE NE VOUS FELICITE PAS POUR CE QUE VOUS FAITES. Et un jour, vous pouvez vous aussi avoir une maladie grave et des douleurs irréversibles, ça n’arrive pas qu’au autres.

  54. VENEM says:

    Bonjour,
    Il y longtemps que l’on ne met plus en doute les maladies « psychosomatiques »…. Et l’on sait que le dos (stress, colère…), le Coeur (stress, chagrins…) et l’appareil digestifs (chocs émotionnels, angoisses…) sont le receptacle de nos disfonctionnement émotionnels.
    C’est pourquoi je ne suis pas surprise qu’il faille s’adresser à son cerveau, origine de la plupart de nos symptoms douloureux plutôt qu’à la medecine allopathique pour soigner ces douleurs… Quand on connait le pourcentage d’échecs parfois catastrophiques pour les patients des operations du dos, on ne peut que chercher une solution moins invasive et avec plus de résultats positifs.
    Merci pour cette information capitale.. Moi qui souffre du dos depuis mes 25 ans (j’en ai 55 aujourd’hui), qui ai pris en grippe le repassage, les cocktails dinatoires, le lèche vitrine, les files d’attentes… parce que rester debout ou piétiner pendant plusieurs dizaines de minutes provoquent rapidement des douleurs lombaires insoutenables, je vais essayer dorénavant de me fixer sur mon cerveau, mes emotions et non sur le siege de la douleur…
    Continuer encore à nous informer de la sorte…. Depuis que je vous lis (et bien avant meme), j’ai remis en question la medicine d’aujourd’hui où les praticiens ont l’air de se fiche complètement de vos souffrances et n’ont comme réponse à vos attentes légitimes, qu’une longue liste de médocs aussi inefficaces que dangereux.
    J’ai fait un infarctus à 46 ans. Je suis une femme qui n’avait que peu de cholesterol et une vie active sans cigarette… Au lieu de faire de vraies recherches sur les causes (on n’est dans mon cas que dans des suppositions : facteur familial, stress…) après m’avoir pose 2 stent, on m’a gave de medicaments dont des statines que je ne prends plus aujourd’hui car 4 tendons me faisaient souffrir (achille et coude) et m’handicapaient, et du procoralan (listé dans les 90 medicaments à ne plus prendre).
    J’ai « viré » ma cardiologue qui ne jure que pour un cholesterol en dessous de 1 (une hérésie) et qui trouve normal les conflits d’intérêts car, je la cite « : les recherches ne vont quand meme pas sortir de la poche des médecins » !!!!
    Du coup, aujourd’hui, je ne prends plus que du Kardégic le soir (75mg), du ramipril et j’ai diminué fortement le procoralan.
    Je voudrais bien trouver un autre cardiologue plus ouvert et moins inféodé à big pharma mais je ne sais pas où trouver ce médecin providentiel. Je reste en alerte sur tout ce qui touché aux suites de l’infarctus en espérant qu’un jour, cette épée de Damoclès suspendue au dessus de ma tête, sera définitivement décrochée pour me permettre de vivre en toute sérénité.
    Merci encore
    Nicole VENEM

  55. Deshayes says:

    Je suis d’accord sur cette approche mais cela reste difficile de raisonner différemment c’est une véritable révolution mentale

  56. LanÇon says:

    Super. ..Je suis persuadéen du bien fondé de cette méthode et l’appliqué illico!

  57. Laborie says:

    Je suis septique quant à cette méthode sur les douleurs dues à une maladie physique …. Comme on dit qui ne tente rien n’a rien…
    Le problème est que la personne concernée a 84 ans et vit seule avec ses douleurs. Comment la soulager, sachant que ses douleurs sont sa seule compagnie ?
    Cordialement

  58. Adeli says:

    Bonjour,
    Pensez vous que la fibrose pulmonaire inclassable de ma mère peut disparaître avec la méthode du professeur SARNO?
    Merci

  59. ALFON says:

    Si vous faites l’expérience De marcher sur le feu
    Vous comprenez comment l’émotionnel est conditionné par le mental
    Et réaliser consciemment que les plantes de pieds ne sont pas brûlées
    Cela change pronfondement sa façon de penser et de vivre la vie
    Bonne journée
    Jessica

  60. Pellé says:

    Bonjour,je ne suis pas du tout d’accord avec vous ,tout dépend de l’origine des douleurs,ma fille souffre en permanence d’enormement de douleurs à la fois ,ou séparément,qui se déplacent à cause d’une neuroborreliose chronique contractée in utero,et fortement aggravée par un vaccin,nous ne nous soignons que par produits naturels prescrits par notre médecin aux pays bas ,detoxification par les ampoules de phycosens et le glutathion liposomé, contrôle des pathogènes avec la berberine et ostéopathie,sauna , acupuncture….. malgré tout ça,Manon souffre beaucoup à cause de ces foutues bactéries à spirochetes alors….

  61. Steulet says:

    Très intéressant, seulement s’il n’est qu’en anglais, je n’y peux rien.

  62. Suzanne says:

    Je suis entièrement d’accord avec le professeur Samo. Je suis orthopédiste et urgentiste et constate que les maux de dos sont les plaintes les plus courantes dans la population . Les traitements traditionnels n empêchent pas les récidives ou sont carrément inefficaces .exception faite de certains cas qu’on rencontre notamment aux urgences .je crois également au rôle du cerveau dans le genèse de la maladie .Je salue ôter initiative de diffuser ceci le plus possible.

  63. Christine Paccaud says:

    Bonjour,

    Il y a une citation qui dit:
     » Fais attention à tes pensées, car ils deviendront tes mots.
    Fais attention à tes mots, car ils deviendront tes actions.
    Fais attention à tes actions, car ils deviendront tes habitudes.
    Fais attention à tes habitudes, car ils deviendront ton caractère.
    Fais attention à ton caractère, car il deviendra ton destin. »
    Selon mon expérience personnel de 58 ans, je dois dire, que c’est vraiment vrai!

    Dans ma famille on se guérit par les plantes depuis 3 générations, et je continue maintenant avec la 4ème générations de transmettre ce savoir. C’est important de ne pas perdre cela, car la chimie a toujours des effets secondaires… même si les pharmaceutiques prennent aussi des plantes pour guérir, mais ils ajoutent de la chimie… et c’est là que ça devient malheureusement autre chose, … Notre corps est naturel, pourquoi ne pas le guérir avec la nature? Il est fait pour ça… Dieu a fait pousser pour chaque bobo une plante bien précise, afin qu’on puisse guérir.
    Mais les deux médecines peuvent aussi être complémentaire… par exemple en dernier stade pour une personne qui va s’en aller bientôt, afin de soulager ses douleurs fortes… ça aide pour pouvoir partir en paix…

    Nos pensées peuvent guider notre santé mentale, corporelle et aussi influencer notre bien-être générale! Ca j’ai pu expérimenter et vivre dans ma propre vie, car c’est vrai! Dans la prière (là où on parle) on peut par exemple évacuer des douleurs par la pensée… et la méditation (là où on écoute) aide beaucoup pour calmer nos émotions et trouver notre équilibre. Nous sommes nous-mêmes responsables de notre état de santé… nous y contribuons nous-mêmes chaque jour! Et « ce qu’on a semé chaque jour… eh bien, on va un jour aussi le récolter. » Le bien comme le moins bien…

    Mon ex-beau-père, que j’aimais beaucoup, marchait avec un dos très courbe… car il portait beaucoup trop de choses avec lui…

    Ma mère était devenue aveugle… car elle ne voulait pas voir quelque chose en face…

    J’ai connu un guérisseur, qui pouvait guérir des blessures du 3ème dégrès en pensées et en imposant ses mains…et ça marchait réellement, les personnes étaient guéris… Mais quand je lui demandais, en quel nom il les guérissait, il refusait de me le dire, c’est un secret! Il avait reçu ce secret d’une personne mourante.

    Je suis croyante, je crois en Dieu et à Jésus Christ, mais je n’aimerais pas confier ma santé à une telle personne (sans la juger, car cela ne m’appartiens pas!) parce que pour moi, une guérison (simple ou aussi spectaculaire) doit se passer dans la lumière, et pas caché, et au nom de Jésus ou au nom de notre père à tous, Dieu – et peut être dite à haute voix.

    Je ne dis pas que Dr. John Sarno (comme d’autres guérisseurs où ça marche réellement) ne guérit pas dans la lumière… mais je demanderais de voir avant de me confier… parce que j’ai dans cette vie qu’une seule santé, et elle m’est chère… je ne voudrais pas la vendre à mon insu… car on le paie quand même d’une certaine sorte, même sans argent!

    J’espère que le Dr. Sarno guérit au nom de Dieu, je le lui souhaite de tout coeur. Et s’il le fait, eh bien son livre va se vendre tout seul comme des petits pains, parce que ça devait se faire ainsi. Toute bonne chose semé portera en abondance des fruits!

    Je vous remercie de vos conseils toujours si judicieux et de vos livres, que je continuerais de lire avec plaisir, et vous envoie mes amitiés.

    Christine P.

  64. Boutet Jean Louis says:

    arthrose et scoliose et après opération du rachis grosse douleur
    Mr Boutet

  65. Jean-Claude Klée says:

    Tout en vous remerciant pour tout le travail que vous effectuez pour nous, il est dommage que le livre que vous proposez ne peux être acheté car il faut passer par un intermédiaire qui est Play Pay qui ne reconnaît pas mon mot de passe et ne fait rien pour aider…
    Si vous connaissez une autre filière… D’avance merci

  66. Doche says:

    Bonjour Xavier, je vais tester cette méthode car effectivement mon médecin m’a expliqué que j’étais de nature anxieuse -> = acidité de l’organisme -> = douleurs tendineuses et musculaires diverses, ainsi qu’ostéoporose précoce 🙁
    Que pour l’heure, je corrige en mangeant + alcalinisant.
    Merci pour cette information chèr Monsieur Bazin 🙂

  67. roger-henri DJIAN says:

    je suis kinési-ostéo …et j’ai déja eu des cas similaires ! le cerveau est vraiment le « maitre » du corps
    En hypnose, on utilise la dissociation entre le corps et l’esprit, pour travailler sur l’esprit, avant de les ré-associer En ostéopathie on a souvent des fausses algies que l’on soigne « vraiment « par mobilisation articulaire ET en faisant parler le patient afin qu’il trouve l’origine vraie de la douleur

  68. GIROT says:

    J’ai eu des douleurs de l’ordre psy mais j’ai bien eu des douleurs physiques. Les deux existent. Et le tout est lié.

  69. khnafo says:

    JE L’AI CONSTATE PAR MOI MEME LORSQUE J’AVAIS 26 ANS ET C’EST UN RUMATHOLOGUE QUI ME SUIVAIT POUR DES DOULEURS TERRIBLES EN HAUT DU DOS QUI APRES PLUSIEURS MOI A DIT A MON MARI ,VOTRE EPOUSE N’aura plus de douleur LORSQUELLE ACCEPTERA LE FAIT DE DEVOIR CONDUIRE SA FILLE CHEZ LA NOURRICE LE MATIN POUR ALLER TRAVAILLER! QUELQUES JOURS APRES AVOIR RECU CETTE INFORMATION MON MAL A DISPARU ET J’AI 70 ANS ET AUCUNE DOULEUR DEPUIS CE JOUR.

  70. Thurre-Chiurato says:

    Je veux l’acheter en librairie seulement

  71. Danielle Masset says:

    Bonjour !
    Y a longtemps que j’ai soupçonné les douleurs d’être psychosomatiques mais on peut traîner ça toute sa vie ? C’est lourd !

  72. COLL says:

    Bonjour Mr. Bazin, Merci pour toutes ces informations qui ne m’étonnent pas du tout car cela rejoint tout ce que je lis et que je vérifie tous les jours, le fait d’appliquer les lois de la sagesse m’épargne toutes sources émotionnelles négatives, ce qui me préserve justement de douleurs diverses. Je suis bien d’accord sur le fait de méditer pour vivre dans un corps sain, l’esprit doit également s’assainir. Si le monde se penchait sérieusement sur leur intérieur et l’essentiel de la vie, notre mission sur terre et notre rapport avec la nature, il se porterait fort bien. Hélas ! nous ne sommes pas tous pareils!

  73. inés says:

    Rien de révolutionnaire à mon sens: on en revient toujours aux pouvoirs de l’esprit sur le corps. Cela fait pas mal de temps que je l’ai compris et que je me l’applique à moi-même…

  74. Annick says:

    C’est possible mais il faut savoir comment cela fonctionne

  75. Garcia says:

    Ou trouver sont livre et comment se le procurer si cela pouvais soulager mon mal de dos ce serais formidable merci Monique

  76. Yvan says:

    Bonjour, merci de me permettre de suivre votre démarche et je suis en accord avec les choses décrites dans ce qui précède.
    Ce qui me fit réfléchir le plus ce sont des documentaires sur les pays très pauvres où les personnes semblent plus en santé physique ou mental que les pays riches et aseptisés. Je voyais des enfants, des familles, vivre dans de grands dépotoirs et étaient en pleine santé, alors que les enfants des riches sont malades et allergiques à tout ce qui est alantour ? Le système immunitaire est sûrement lui aussi influencé par le cerveau. Le pardon et la pensée positive est une condition sine qua non de la bonne santé.

  77. ACHOU says:

    Bonjour Mr je souhaite avoir le
    Livre savoir combien il coûte
    Merci de me répondre .J’ai un mal
    De dos depuis bien longtemps suite
    A un accident (tomber)d’un arbre
    Déformation lombaire je porte
    Souvent des ceintures .
    Cordialement.

  78. Cecile says:

    prariquant kinésiologie, EFT et reïki je vous « entends » vous avez mon soutien

  79. Straub says:

    Moi, j’y crois. Ma mère m’a dit que le Corps garde en mémoire les sentiments vécus intensément et peuvent bloquer le métabolisme. Moi je n’arrivais pas à avoir d’enfant, elle m’a conseillé des séances de kinesiologie et pendant ces séances j’ai découvert que psychologiquement j’étais déjà la mère de ma sœur de 12 ans ma cadette, dont je me suis beaucoup occupée. 6mois + tard j’attendais mon 1er enfant et 18 mois après du 2ème.

  80. Drewniak says:

    Monsieur,
    J’ai lu votre message à propos de notre force à guérir grâce à notre cerveau et j’y crois!
    Le problème pour moi est que ne sais pas par quelle pathologie commencer à me concentrer; j’ai en effet de nombreux ennuis (dos, coeur, arthrose aux genoux, surpoids, pression artérielle)
    Merci de m’avoir consacré quelques instants…et si vous aviez assez de temps pour me répondre…
    D’avance MERCI

  81. nieddu says:

    Merci de ces conseils trés interéssants.

  82. Evelyn Reymond says:

    Comment obtenir ce livre?

  83. Et que notre corps se défend contre c’est phénomène en nous faisant souffrir je suis avec attention vos propos et votre étude merci says:

    Je suis vraiment très intéressé car je suis persuadé que les traumatismes affectifs les douleurs morales provoque toutes les douleurs physiques Et que notre corps se défend contre c’est phénomène en nous faisant souffrir je suis avec attention vos propos et votre étude merci

  84. LECLERC Monique says:

    Bonjour,
    Je suis entièrement en accord avec le Dr Sarno ; j’ai été victime d’un très grave accident de la route en 1991 ; j’ai eu la chance de faire une « sortie du corps » qui m’a fait prendre conscience que notre corps était notre véhicule terrestre et que notre esprit le dirigeait. J’avais beaucoup de séquelles (fémur en 6 morceaux par une fracture comminutive à 4 morceaux, fracture ouverte de l’avant-bras avec fragment intermédiaire, fractures de côtes, entorse à chaque cheville, cartilages des genoux écrasés par le tableau de bord, fracture de deux métatarses à un pied, traumatisme crânien, coupures multiples, etc… Pour les cartilages des genoux, une intervention aurait dû être réalisée. Il m’était impossible de me relever quand j’étais à genoux, la douleur était trop aiguë… Un jour, j’ai décidé que je devrais arriver à passer outre cette douleur, que c’était moi qui dirigeait mon corps… J’ai souffert, mais j’y suis arrivée, et je n’ai pas eu d’intervention…
    En discutant avec une amie, elle me dit que je parlais comme Lise Bourbeau… Je lui en demande un peu plus sur cette personne et j’ai acheté son livre sur les maladies métaphysiques « Ton corps dit aime-toi » qui m’a poussée à rechercher un peu plus et j’ai acheté deux autres livres sur les maladies métaphysiques : celui de Jacques Martel puis celui de Michel Odoul pour tous les comparer… J’ai préféré ce dernier qui fait état de problème « avant » ou « après la naissance »…
    Je me soigne souvent en faisant de l’introspection, car tout problème n’est pas dû au hasard et a sa raison qui vient de moi…
    Pour conclure, je suis très « spirituelle » et cela m’aide beaucoup dans ma vie de tous les jours… J’ai une volonté de fer, et je me dis toujours que si d’autres y arrivent, pourquoi pas moi…
    Je suis persuadée que notre esprit peut faire beaucoup de choses pour nous… Il faut savoir faire silence, s’écouter et se remettre en question…
    Je suis curieuse de tout et j’ai hâte d’en savoir plus sur votre projet E… auquel je me suis inscrite…

  85. Nidecker Martine says:

    Comment obtenir ce livre?merci à vous

  86. antonietta says:

    Bonjour,
    concernant la méthode anti-douleur du Dr Sarno : je souffre d’arthrose à diff. articulations, cervicales, pouce,chevilles,coudes etc. et j’ai observé que quand je suis bien détendue, en paix avec moi-même, pas enervée,pas tendue, je ressens bcp moins les douleurs.
    Je ne prends pas d’antidouleurs, mais j’utilise les huiles essentielles et me masse les endroits douloureux. Je prends les choses comme elles viennent et je vis le moment avec plaisir. Je mange le plus souvent des produits cultivés en bio, pas industriels,et équilibré, sans excès, mais sans rigidité.

  87. Beaucourt says:

    Pourquoi ne pas divulguer totalement gratuitement tout les éléments nécessaires pour avoir et maintenir une bonne santé au plus grand nombre dont je fais partie. (Nayant pas les moyens financiers pour cela, et à peine pour seulement pour manger et ceci en France et étant Française née en France)
    SINON je trouve que c’est très bien…

  88. Cacaly Roger says:

    Hallucinant on a du mal à croire ça malgré notre ouverture d’esprit, mais nous y croyons. il y a bien longtemps que nous sommes dans cette démarche, merci merci pour vos publications. Bien à vous.

  89. Bonjour Messieurs,
    Le meilleur anti-douleur c’est votre cerveau est un livre magnifique, à lire plusieurs fois pour bien s’en imprégner. Le subconscient, ce guérisseur inné, ne demande qu’à être activé. Une sciatique guéri en peu de temps et sans
    médicaments malgré une douleur dans la jambe . Bien à vous.

  90. Sylvie GRANDCLERC says:

    Merci pour ce partage d’information. Cela est très intéressant. A pratiquer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.