Les petits miracles de la transe hypnotique

– Article mis à jour le 24 mai 2018 – 

Imaginez que l’on vous demande de vous immerger dans une grande baignoire en métal, remplie de glaçons.

L’eau est à 1,66 degrés… A votre avis, réussiriez-vous à vous y prélasser pendant 2 minutes, comme si de rien n’était ?

Non, n’est-ce pas, cela paraît inenvisageable.

Eh bien si, c’est possible… à condition d’avoir été hypnotisé !

Alors l’impossible devient possible.

A quel point êtes-vous sensible à l’hypnose ?

Simplement, il faut être suffisamment « réactif » à l’hypnose.

Car tout le monde n’est pas logé à la même enseigne :

  • 10 % des gens sont peu « sensibles » à l’hypnose – ils seront difficiles à hypnotiser,
  • 80 % des gens sont normalement « suggestibles » : ils pourront être hypnotisés, mais dans certaines limites ;
  • et 10 % sont très réactifs à l’hypnose et sont capables de faire des choses sidérantes sous hypnose.

C’est ce que vient de démontrer un petit groupe de scientifiques audacieux, dans une expérience mémorable [1].

La première étape consistait à sélectionner les personnes les plus sensibles à l’hypnose.

Dans ce but, ils ont invité 11 participants dans un restaurant très animé.

Sans qu’ils en soient conscients, ces participants ont reçu une « suggestion hypnotique » : un hypnotiseur leur a suggéré qu’au moment de s’asseoir, ils auraient la sensation que leur siège est brûlant…

…et ils auraient si chaud qu’ils seraient obligés de se déshabiller, en ne gardant que leurs sous-vêtements.

Et en effet : quatre participants se déshabillèrent immédiatement après s’être assis.

En quelques secondes, ils étaient en sous-vêtements, au beau milieu du restaurant ! Dans leur esprit, il ne faisait aucun doute que leur chaise était réellement brûlante !

Ces quatre participants venaient de prouver qu’ils étaient très sensibles à l’hypnose.

Alors ils eurent le « privilège » de passer à l’étape suivante : le fameux bain glacé, à 1,66°.

Lorsque le thérapeute les hypnotisa, il leur dit que l’entrée dans l’eau serait agréable, et qu’ils auraient même l’impression d’entrer dans un bon bain bien chaud.

Et c’est ainsi qu’un des participants a réussi l’impossible : rester dans le bain plus de 2 minutes (!) jusqu’à ce qu’on lui demande d’en sortir.

Son rythme cardiaque n’avait pas bougé. Il se prélassait dans son bain rempli de glaçons, comme s’il était immergé dans une eau à 37 degrés !

Voilà le genre de petits « miracles » que l’esprit humain est capable de faire sous hypnose !

Et cette maîtrise de l’esprit sur le corps ouvre des possibilités immenses pour notre santé.

A l’hôpital, on commence déjà à remplacer les anesthésies « chimiques »… par de simples séances d’hypnose !

Au CHU de Tours, on ouvre les crânes sous hypnose

Une équipe française a récemment réalisé une première mondiale : réaliser une chirurgie du cerveau… sous hypnose !

Normalement, on n’ouvre pas un crâne sans anesthésie générale. Impossible d’être « conscient » quand on vous perce un trou dans le crâne, même avec une anesthésie locale contre la douleur. Le bruit et les vibrations épouvantables sont trop stressants.

Mais l’anesthésie générale a un gros défaut.

Lorsqu’un chirurgien vous opère le cerveau (généralement pour retirer une tumeur cancéreuse), il doit s’assurer qu’il ne touche pas des zones vitales.

C’est pourquoi on est obligé de réveiller le patient, après lui avoir ouvert le crâne, pour lui poser des questions. Ainsi, le chirurgien peut repérer les aires du cerveau liées aux fonctions principales, comme le langage ou la motricité, pour éviter de les endommager.

Le problème, c’est qu’il faut parfois du temps avant de se « réveiller » totalement d’une anesthésie générale. En plus, certaines personnes ne peuvent pas subir d’anesthésie générale, pour cause d’allergie ou d’âge trop élevé.

Voilà pourquoi le Dr Zemmoura, neurochirurgien au CHU de Tours a décidé de tester l’hypnose pour retirer des gliomes (tumeurs cancéreuses du cerveau).

L’avantage de l’hypnose est que, une fois « réveillé », le patient retrouve immédiatement une vigilance parfaite, ce qui lui permet de répondre aux questions dans d’excellentes conditions.

Et ça marche !

Juste avant l’opération, le patient est hypnotisé. Pour supprimer totalement la douleur, on réalise une anesthésie locale (tout de même), mais le patient reste totalement conscient.

Il entend le bruit de son crâne en train d’être perforé, mais grâce à l’hypnose, il le vit bien !

Le Dr Zemmoura a publié ses résultats en 2016 dans une revue internationale, Neurology [2] : il a prouvé qu’il n’y avait pas plus de complications avec l’hypnose qu’avec l’anesthésie générale !

Opérée d’une tumeur, elle chante pendant son opération !

A l’hôpital Saint-Joseph, à Paris, cela fait des années qu’on fait des opérations de l’aorte ou de la carotide sous hypnose [3].

Les « mantra » hypnotiques du Dr Galy permettent d’éviter aux patients une anesthésie générale.

Au CHU de Nantes, on privilégie toujours l’hypnose en cas d’opération de la thyroïde, du sein ou de l’utérus.

« Juste avant l’intervention, nous demandons au patient de choisir un milieu agréable dans lequel il souhaite s’évader », explique Caroline Legere-Vendeix, infirmière spécialisée en hypnose [4].

Et cela fonctionne, comme en a témoigné Cynthia, opérée d’une mastectomie (ablation du sein).

En arrivant à l’hôpital, Cynthia avait peur que l’hypnose ne « fonctionne » pas. Après coup, elle raconte :

« J’entendais tout, mais j’étais ailleurs, sur la plage, dans la nature. Je me suis très vite détendue. Je n’ai senti aucune douleur et j’ai même pu me redresser à la fin de l’intervention pour qu’on me fasse mes pansements Je n’ai aucun mauvais souvenir de l’opération. J’ai éprouvé beaucoup de sérénité. » [5]

A l’Institut Curie, à Paris, l’hypnose a même permis d’opérer une femme centenaire, dont le cœur n’aurait pas pu résister à une anesthésie générale !

Si vous avez du mal à me croire, ou à vous imaginer comment cela se passe, regardez cette vidéo d’une opération sous hypnose, c’est étonnant !

Mais c’est sans doute à l’hôpital Henri-Mondor à Créteil que l’opération la plus spectaculaire a été réalisée.

Une chanteuse professionnelle de 31 ans était atteinte d’un cancer de la thyroïde avancé.

Il fallait lui ouvrir la gorge, retirer sa thyroïde… sans toucher ses cordes vocales, son « outil de travail »… et sa raison de vivre !

Pour être sûr de ne pas commettre l’irréparable, il fallait maintenir la patiente éveillée et lui demander de parler : ainsi, le chirurgien saurait tout de suite s’il touche une corde vocale !

Le problème est que la douleur de l’opération est insupportable… sauf sous hypnose !

Et c’est ainsi que la chanteuse a été placée dans une douce transe hypnotique, et s’est mise à chanter tranquillement… alors qu’on était en train de lui charcuter la gorge [6] !

L’opération s’est parfaitement passée, la tumeur a été retirée, et ses cordes vocales sont restées intactes !

La « transe » ne date pas d’hier

Pas de doute, l’hypnose chirurgicale, ça marche !

Une revue d’études scientifiques l’a montré : les opérations sous hypnose permettent de réduire le stress, diminuer la consommation de médicaments et d’accélérer la récupération des patients [7].

Sauf que la science moderne est incapable d’expliquer le pourquoi du comment.

Comment notre cerveau peut-il se mettre dans cet état si différent de l’état normal ? Que se passe-t-il exactement quand nous sommes sous hypnose ?

Personne n’en sait rien.

Ce qui est sûr, c’est qu’on n’est pas en train de dormir, même si l’hypnose vient du grec hupnoein, qui signifie « endormir ».

En fait, l’hypnose est un état modifié de conscience, comme la méditation, l’effet des drogues hallucinogènes, les expériences de mort imminente… et les transes chamaniques !

Cela fait longtemps que les « soignants » ont compris que ce type de « transe » était un des meilleurs moyens de lutter contre la douleur.

Au début du 19ème siècle, le chirurgien Jules Cloquet a opéré sous hypnose une patiente atteinte d’un cancer du sein [8] !

Aujourd’hui, l’hypnose est validée scientifiquement pour de nombreuses pathologies douloureuses :

  • elle est très efficace contre le syndrome de l’intestin irritable chez l’adulte, ou les douleurs abdominales chroniques chez l’enfant [9]
  • elle atténue remarquablement les effets secondaires des traitements en cas de cancer du sein (douleurs, fatigues, nausées, etc.) [10]

Mais la transe hypnotique n’est pas un simple « anti-douleur ».

Elle permet aussi d’améliorer la qualité du sommeil [11], de lutter contre les bouffées de chaleur [12] ou encore de chasser l’anxiété.

Plus fondamentalement, elle permet d’accéder à des informations enfouies au plus profond du cerveau, difficilement accessibles à notre « moi » conscient.

Un cas d’école du pouvoir de l’esprit

Pour moi, l’hypnose est encore un exemple spectaculaire de la puissance de la pensée.

Si vous réussissez à modifier l’état de votre conscience, vous pouvez accomplir des choses extraordinaires, inimaginables en temps normal.

C’est d’ailleurs pourquoi la médecine occidentale a longtemps considéré l’hypnose comme une « escroquerie », du « charlatanisme ».

Cette technique heurte trop violemment le « rationalisme matérialiste » du 19ème siècle, et l’obsession du « tout médicament pharmaceutique » du 20ème siècle.

Mais les choses sont en train de changer.

Sous nos yeux, la médecine du 21ème siècle est en train de naître.

Cette nouvelle médecine repose sur les pouvoirs de l’esprit et de l’énergie (le Projet E !).

Comme l’hypnose il y a quelques années, les « rationalistes bornés » rejettent les thérapies « énergétiques ».

Mais saviez-vous que le fondateur de l’hypnose en Europe est aussi l’inventeur du magnétisme ?

Dans ma prochaine lettre, je vous raconterai l’histoire scandaleuse de ce médecin hors du commun, charlatan pour les uns… et génie précurseur pour les autres !

Restez connecté, cela va décoiffer !

Xavier

PS : l’hypnose n’est pas seulement une thérapie, mais aussi un spectacle.

Regardez comment cet hypnotiseur canadien hypnotise le médecin Michel Cymes à la télévision, c’est impressionnant : https://www.youtube.com/watch?v=tHdJ8Q_25No

 

Sources:
[1] Discovery Channel, Brainwashed, saison 2, épisode 4 de la série Curiosity, diffusé le 28 octobre 2012 (et raconté par Joe Dispenza dans Le placebo, c’est vous).
[2] Hypnosis for Awake Surgery of Low-grade Gliomas: Description of the Method and Psychological Assessment. Zemmoura I et al., Neurosurgery, 2016
[3] Une aorte opérée sous hypnose, Malye F. et Vincent J., Le Point, 2013
[4] Hypnose en chirurgie : un état de conscience modifié, Bourgault L., destinationsante.com., avril 2017
[5] L’hypnose chirurgicale pour éviter l’anesthésie générale, Boumediene A., www.20minutes.fr, 2015
[6] Pendant son opération, elle chantait. Métout L., Le Parisien, 2014
[7] Efficacy of hypnosis in adults undergoing surgery or medical procedures: a meta-analysis of randomized controlled trials., Tefikow S et al., Clin Psychol Rev. 2013
[8] Hypnosis for Cancer Care: Over 200 Years Young. Guy H. Montgomery et al., CA Cancer J Clin. 2013
[9] Hypnosis Treatment of Gastrointestinal Disorders: A Comprehensive Review of the Empirical Evidence., Palsson OS, Am J Clin Hypn. 2015
[10] Hypnosis in breast cancer care: a systematic review of randomized controlled trials. Cramer H et al., Integr Cancer Ther. 2015
[11] Deepening Sleep by Hypnotic Suggestion. Maren J. Cordi et al., Sleep. 2014
[12] Hypnotherapy to Reduce Hot Flashes. Sliwinski JR, Elkins GR., J Evid Based Complementary Altern Med. Janvier 2017

40 commentaires au sujet de « Les petits miracles de la transe hypnotique »

  1. berthelot says:

    Bonjour,
    Ce qui veut dire que toute personne consentante peut être hypnotisée!
    Donc, c’est déjà dans l’esprit que cela se passe, on ne peut pas le nier!
    Ce qui fait penser aussi que la personne qui possède un tel pouvoir a une force terrible, impressionnante, en lui!
    D’où la question: peut on se servir de ce don dans d’autres domaines que celui de la médecine?
    C’est une solution très positive pour éviter une anesthésie générale.
    Le fait d’être hypnotisé supprime toute angoisse même si le patient peut suivre son opération? …parce qu’il vit, grâce à l’hypnose, dans un autre » monde »? C’est bien de cela qu’il s’agit?
    Est ce que cela suppose qu’il faut être détendue ( en croyant à ses bienfaits ) pour que l’hypnose soit efficace et ne devienne pas inopérante en pleine opération.Y a t’il une préparation pour se détendre avant d’être hypnotisée? ( Le docteur Cymes est bien « tombé »! )
    Comment sort – on le patient de l’hypnose? Il faut donc agir sur son cerveau en lui demandant de  » se réveiller  » ?
    L’hypnose est pour moi un phénomène troublant, je la ressents comme prendre le pouvoir sur l’autre dès que cet autre est consentant!
    C’est peut être pour cela que je me sens mal à l’aise mais je ne connais pas vraiment l’hypnose, c’est bien pour cela qu’en toutes choses, il faut être informé, pour recouper les informations, comprendre et adhérer ou non!
    J’attends avec impatience vos prochains messages!

  2. Jeff Montigny says:

    Les vidéos sont vraiment stupéfiante
    La rapidité de l’hypnose est vraiment spectaculaire

  3. MARTIN Alain says:

    Je suis étonné que vous écriviez ; Mais savez-vous que le fondateur de l’hypnose en
    Europe est aussi l’inventeur du magnétisme ?.
    Or le magnétisme et les magnétiseurs existent depuis très très longtemps …

  4. TISEAUX Christine says:

    Je peux vous confirmer que ça fonctionne. J’ai été opérée sous hypnose en 2013 pour une pose de bandelette sous-urétrale. Du coup, aucune fatigue à cause de l’anesthésie… Je suis vraiment contente d’avoir accepté cette solution !

  5. Eric says:

    SVP envoyer votre lettre désormais à

    ehclsante@outlook.com

    c’est une adresse à moi pour recevoir de la communication santé
    car celle de Takinoa est une adresse professionnelle

  6. manin chantal says:

    je soufre d’acouphenes qui me genent beaucoup
    pensez vous que l’hypnose pourrait me soulager
    merci
    si possible personne qui ferait une hypnose, région de lyon
    merci

  7. MOUËTAUX says:

    Bonjour
    je ne peux résister à vous conter :
    Décembre 2016 : visite dans une clinique en urgence dentaire pour très très gros Pb molaire ! Reçue après légère attente par une Dre. Je m’attendais à piqures et souffrances. J’ai fermé les yeux pour ne rien voir et me relaxer, bouche ouverte dans l’attente des douleurs. Alors rapidement EXTRACTION en douceur facilement (comme retirer un brin d’herbe dans un pot de fleur !) « Voilà c’est terminé » « reposez vous 1 heure et vous pourrez partir » ! Incroyable !
    Aucune précision quant à la façon de procéder ! Et pour cause ! Peu à Bordeaux pratique l’hypnose ! La dentiste ne prononce pas ce mot tabou car très critiqué par le corps médical local ! Elle même évite de répondre à ce genre de question, mais quel résultat !
    Août 2017 soin dentaire urgent canine : Dre en vacance et impossible d’obtenir un RDV avant 12 octobre dans cette clinique ! Soin chez un dentiste : AÏE ! Pas question d’hypnose « ça ne peut pas s’appliquer sur tout le monde ! » donc traitement classique et « Dafalgan » + un médicament normalement prescrit pour le mal de gorge des enfants (?) la Pharmacienne surprise m’a demandé pourquoi ??? Et m’a suggéré de ne pas l’utiliser car totalement inutile ! Elle a été très honnête Elle !!!
    Voilà comment sont soigné les « clients » à Bordeaux pour satisfaire Bigpharma sans aucun respect pour les « malades ».
    A la suite de cela j’ai pu regarder toutes les vidéos et formations du Dr MALDERIEU (Pharmacien à Bordeaux) qui maintenant enseigne l’Hypnose et coatch des sportifs et … peut-être certains hommes politiques. Il a formé également des anesthésistes à Libourne.
    Donc : essayer de trouver un dentiste pratiquant l’hypnose et ce sera avec le sourire que vous irez chez ces praticiens indispensables.
    SOURIEZ vous êtes traité avec douceur et considération mais encore trop peu connu !

  8. Patricia Derely says:

    Bonjour Monsieur, merci pour cet article très intéressant.
    J’ai tenté l’hypnose pour une simple colposcopie et n’y ai pas été très réceptive … est ce la façon dont cela s’est déroulé, l’idée de tenter une simple expérience, la façon de procéder du thérapeute que j’ai rencontré peu avant la colposcopie ou plus simplement le fait de faire probablement partie des personnes  » peu sensibles  » à l’hypnose ?
    Si c’est le cas, est-ce irrémédiable ? Ou bien existe-t-il un moyen de devenir « suggestible  » voire « réactive » ? La volonté joue-t-elle un rôle ?
    Si je devais être opérée un jour, j’aimerai pouvoir le faire sous hypnose et ce serait parfait si les dentistes s’y mettaient …

  9. Marielle says:

    Bonjour
    Je pratique la méditation depuis plusieurs années et je n’ai testé l’hypnose que récemment. Pouvez-vous me dire quelle différence existe t’il entre ces deux « therapies », « disciplines » ? Pour ma part, jai vécu l’hypnose comme une méditation guidée; et je m’interroge donc sur ma capacité à être hypnotisable…

  10. Thierry says:

    Bonjour,
    Vous indiquez des renvois de 1 à 12 mais où sont-ils ?
    merci

  11. Hammann Théophile says:

    Pendant l’hypnose, les sujets sont sous le contrôle de démons. J’ai connu un hypnotiseur qui disait toujours que son « don » était scientifique.

    Lorsqu’il eu donné sa vie à Jésus, il reconnaissait que son prétendu don venait des puissances des ténèbres dont la bible parle beaucoup.

    Le diable peut bien faire semblant de faire du bien, s’il possède ensuite les âmes des personnes séduites et trompées, pour l’éternité !

    Bien respectueusement,

    Théophile Hammann

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    1. alessandro pendesini says:

      HAMMANN THÉOPHILE
      Votre plus que probable formatage religieux, vous obscure votre vision et empêche tout raisonnement rationnel, vous fait prendre des vessies pour des lanternes !
      Il n’y a rien de surnaturel dans l’hypnose ! Tout peut s’expliquer d’une façon naturelle, rationnelle ou, si vous préférez, scientifique.
      Que vient faire la mythologie (diable), ou pseudoscience, dans tout cela ???

  12. wroblewski says:

    peut on se servir de l’hypnose pour les névralgies du nerf pudendal qui fait tellement souffrir?

  13. alessandro pendesini says:

    Bonjour
    Article intéressant et, surtout, pertinent !
    -Depuis belle lurette il est possible, dans certains cas, d’opérer sous hypnose sans anesthésie. Grâce à la suggestion (qui est l’élément central) de l’hypnothérapeute, le système exécutif cérébral accepte de ne pas considérer la douleur comme une « erreur », et il n’en souffre pas. Sur le plan physiologique, un noyau cérébral appelé gyrus cingulaire antérieur, est en quelque sorte neutralisé pendant l’hypnose, de ce fait il ne réagit pas pour sonner l’alarme (sensation douloureuse) comme le ferait dans des conditions normales. Les mécanismes de ces phénomènes demandent à être approfondis ; mais il serait dommage de considérer les pratiques hypnotiques un simple jeu amusant et encore moins une supercherie !
    -L’hypnose, ou l’autohypnose, n’a rien de magique mais est simplement un phénomène d’(auto)induction de certains zones neuronales relatives à un état modifié de conscience qui s’apparente, dans une certaine mesure, à celui du sommeil.
    Aucune lévitation du corps pas hypnose n’a scientifiquement (rationnellement) été démontrée ! -Par contre on peut provoquer en hypnose ce que l’on appelle des phénomènes idéo-moteurs, idéo-sensoriels, c’est à dire créer l’illusion d’un changement, qu’une main, par exemple, peut devenir très légère, et pour le sujet elle pourra s’élever « léviter ». Dans ce cas c’est l’illusion sensorielle induite qui provoque un mouvement réel.
    NB : Dans le cas d’opérations cérébrales, l’hypnose peut servir pour inhiber le mal ressenti dans le cuir chevelu et méninges et réduire l’angoisse ou peur de l’opération. Mais le cerveau n’a pas besoin de cela car il n’y a pas de récepteur de la douleur dans le cerveau, bien qu’il s’agisse d’une masse de tissu nerveux composée de 86 milliards de neurones et un million de milliards de connexions synaptiques……

  14. Fanette says:

    Bonjour,
    Ce serait tellement plus agréable à lire si vos articles étaient un peu plus …. sobres.
    La présentation de l’hypnose commence par une description d’une hypnose de … foire ! C’est sûr, il vous faut capter l’attention du lecteur, mais quand même, trop, c’est trop ! Cela tue l’information et jette le discrédit sur le contenu du message.
    L’hypnose existe depuis plus longtemps que vous ne le dites. De plus, un sujet hypnotisé ne fera jamais quelque chose contre son éthique, ses propres valeurs.
    Cela dit, l’hypnose est un outil qui permet à l’Homme de découvrir d’autres facettes de son être quand l’inconscient libère ce qu’il est possible de remonter à la conscience et que la personne est capable de regarder, d’accepter et d’analyser pour apporter des changements dans ses comportements et se sentir mieux.
    L’hypnose peut atténuer la douleur, voire la supprimer, mais pas que.

  15. Fanette says:

    P. S. :
    * L’hypnose ne doit être pratiquée qu’après obtention du consentement de la personne.
    ** Respecter son libre-arbitre est un principe de base auquel il ne faut pas déroger.
    * Hypnotiser quelqu’un à son insu, cela s’appelle de la manipulation …
    * Il faut bien comprendre que l’hypnose n’est pas un don, mais une technique qui n’a absolument rien à voir avec quelques dogmes que ce soient.

  16. Plée Dominique says:

    Cela m’étonnerait qu’on puisse m’hypnotiser et me faire croire qu’un siège est brûlant. Je dois faire partie des 10%…. Et le plus bizarre est qu’il ne m’arrive jamais d’aventures comme celle-la. Pas de perception extra-sensorielle, pas de visions, pas de témoignage d’événements extraordinaires, alors qu’il paraît que plein de gens en ont ou en sont témoins… Je dois être « trop » normal

  17. Ricard says:

    oui je crois fermement à l’hypnose comme moyen de guérir, de pratiquer des opérations en évitant l’anesthésie, guérir des phobies et des tas d’autres champs d’application. J’ai toujours considéré que tous ces gens qui se livraient à des spectacles pourraient s’en servir à des fins plus nobles que des manifestations de foire. Il y aurait tant de champ d’application pour le bien de tous. Amitiés.

  18. Andrée Pelletier says:

    C’est extraordinaire et follement drôle ! Merci pour ce cadeau !!!

  19. Pierre says:

    Je suis 100/100 d’accord avec Fanette .Savez-vous que l’hypnose « de cirque » ou de spectacle est interdite et fortement amendable dans différents pays, (nordiques, anglophones, Suisse par ex.) tout comme l’hypnose de rues. Cette dernière constitue une véritable agression et devrait être sanctionnée comme telle. Il est très regrettable que la France permette ces spectacles et ces pratiques , car d’une part les personnes qui en sont victimes en sortent rarement indemnes et d’autre part cela fait énormément de tort à l’hypnothérapie médicale en donnant une idée totalement faussée et imbécile de l’hypnose.

  20. Courty Anne says:

    Bonjour
    Je lis régulièrement vos passionnantes rubriques. Je suis convaincue depuis longtemps par l’hypnose et la puissance de l’esprit ,étant chanteuse lyrique et professeur de chant, j’ai bien appris à mes futurs chanteurs à se servir de la pensée créatrice, et à se préparer à des épreuves comme des auditions par l’auto hypnose.
    Mais je me demande si moi meme je suis sensible à l’hypnose. Etant insomniaque,je suis allée voir une psy qui m’a hypnotisée, mais cela n’a pas fonctionné car tout le long j’ai noté sa technique, ses changements de voix etc…. Et le résultat a été nul!! Serait il possible que cela marche mieux avec certains hypnotiseurs?
    Merci pour vos articles et bonne continuation.
    Anne COURTY

  21. lola says:

    bonjour est ce que quelqu’un connaitrait un bon médecin hypnotiseur pour des phobies incurables dans le 06 ? merci à vous tous

  22. Halberstadt says:

    Témoignages très intéressants. Juste une remarque: ne dites pas « charcuter » à propos d’une intervention chirurgicale – les patients ne sont pas traités comme des cochons!

  23. René Briollet says:

    Bonjour, je crois sincèrement à l’hypnose, car c’est je crois une prise de pouvoir d’une partie de notre cerveau par une personne qui a ce don mais comment parmi tous ceux qui se disent « hypnotiseur » pouvoir reconnaitre celui qui est un vrai avec un don réel. J’ai 2 garçons (33 et 43 ans) qui voudraient arrêter de fumer et de boire de l’alcool car un vrai hypnotiseur peut les faire si la personne est réceptive à l’hypnose
    mais comment trouver le bon et où ? et quels sont les tarifs pour un hypnotiseur car là aussi les prix s’envolent chez les charlatans !
    Si une personne peut me renseigner elle serait la bienvenue. Merci de me contacter sur le site par mail.

  24. Marechal says:

    Oui un praticien d’hypnose accompagne un patient dans sa quête de mieux être, de réussite, douleur apprivoisée, arrêt du tabac ou autres addictions, deuils, etc. C’est pratiquement infini. Contrat de confiance obligatoire, voyage intérieur à la stimulation des ressources de la personne. Si manipulation il y a, ce n’est pas de l’hypnose, c’est de la manipulation. Les soignants hospitaliers qui opèrent sous hypnose reçoivent une formation spécifique en hypnose médicale, les DU existent dans presque toutes les facs.
    Le frein que je rencontre est lié à un déficit d’imagination du patient. Le processus est plus long, nécessite de le rassurer sur sa capacité à se voir dans une nouvelle situation, un nouveau comportement, de lui laisser le temps de se voir confortable, respectant son éthique, son écologie personnelle, son environnement. Merveilleux !

  25. Cécile Bronckart says:

    Je connais déjà en gros les pouvoirs de l’ hypnose. On en parle beaucoup. De plus en plus de gens y ont recours. Je crois même qu’elle a le vent en poupe et pas seulement pour des spectacles. Sans trop m’avancer, je pense que l’ hypnose sera une premieres thérapies naturelles qui sera le plus utilisée. Ce qui m’inquiète un peu, c’est qu’on touche à l’inconscient. Cela est-il dangereux. Connais-t-on bien ses limites? Mais nul doute que c’est très prometteur, autant pour la médecine physique que psychologique.

  26. Prisset says:

    Bonjour,
    Ou peut on trouver des adresses fiables pour essayer ce genre de thérapie ?
    Merci

  27. L’hypnose est une méthode extraordinaire que l’occident aurait dû adopter depuis longtemps.

  28. Dommage says:

    Dommage que l’article soit écrit sur un mode « fantastique – sensationnel », qui fait plus de mal que de bien à une pratique sérieuse par ailleurs… Vous avez apparemment beaucoup de lecteurs et beaucoup « goberont » sans vérifier les exagérations (et autres erreurs) que vous écrivez… Peut-être que cela partait d’une bonne intention de votre part, mais on ne sent pas que vous connaissiez grand chose au domaine : il faudrait commencer l’article en précisant cela (« Voilà, je vais écrire sur un domaine auquel je ne connais rien, mais ce que j’ai compris, c’est que… »).

    Par exemple, comme vous le dites vous-mêmes dans un article récent de votre site : Mesmer, père du magnétisme, vivait dans les années 1750… Il ne peut donc pas être en même temps le « fondateur de l’hypnose », qui est apparue un siècle plus tard !! (1841, en vérité c’est James Braid, en Ecosse). Vous vous décrédibilisez auprès de tous ceux qui vérifieront (Wikipedia !)…

    Et si la méconnaissance populaire a fait appeler « mesmerizing » le fait d’hypnotiser, aux USA, ce n’est pas une raison pour entretenir cette erreur (reconnue depuis près de 100 ans aux USA !!). Sans compter que personne n’a « inventé » le magnétisme, comme vous le dites : c’est un phénomène qui existe, personne ne l’a « inventé » !!??!

    Bref, tout est du même (piètre) niveau. Toucher autant de monde pour raconter autant d’âneries… Je finis donc comme je commençais : dommage !!

  29. Bonjour , j’ai un ami qui s’est fait opéré sous hypnose , il est atteint de parkinson et il est neurostimulé ! Cela a très bien marché car les tests pouvaient se faire consciemment pour trouver la zone juste a stimuler .Il a commencé à écrire un livre de son expérience ! Bien à vous tous , Sylvie Hönle

  30. LILIANE KUHN says:

    Vous nous parlerez donc de MESSMER.
    Merci.

  31. Bonjour,
    les « transes hypnotiques » la science ne peut rien en dire car on entre dans un domaine « spirituel »
    et on va chatouiller le « dragon »
    en fait, il peut y avoir « dans la plupart des cas » infiltration d’esprit malveillants qui « aident » à ce genre de « soulagements » et par le fait même d’aider, nous leur devenons « redevables » sur d’autres parties de nous mêmes…
    je pense que les effets secondaires sont bien plus graves que tous les effets secondaires des médicaments classiques car ils s’attaquent à la conscience même qui disparaît petit à petit
    visitez le site: final-age

  32. dupin says:

    Bonjour
    je suis défavorable à cette pratique : la personne sous hypnose perd le contrôle de sa propre conscience.
    Cordialement

  33. Eham says:

    Bonjour,
    Concernant la méthode hypnotique: c’est vraiment incroyable l’efficacité de cette méthode malheureusement qu’elle ne pourra pas s’étendre comme il le faut parce qu’elle sera poursuivie dans certains pays par les mafioso du domaine pharmaceutiques au monde et par les ignorants de la science. Actuellement ceux ou celles qui se livrent facilement à ce traitement magique, sont peu nombreux…! Je connais plusieurs malades chroniques habités par la peur, refusent d’entendre quelqu’un les conseiller d’essayer l’hypnothérapie, tout de suite ils/elles deviennent hystériques tout à fait comme l’incognito qui a critiqué par ses commentaires sous le nom de  »Dommage » ils cachent son nom par lâcheté.
    Je vous remercie vivement M. Bazin avec votre Équipe, pour tous les sujets traités car ils sont tellement instructifs et bénéfiques !
    Bonne chance dans toutes vos démarches pour le Bien Être de l’humanité !

  34. sylvie alias says:

    MERCI BEAUCP POUR CES TEMOIGNAGES
    J avais deja ENTENDU PARLER DE CA pour les operations dans les HOPITAUX
    Existe t il une liste d hypnotiseurs SERIEUX EN FRANCE POUR EN CONSULTER UN en fonction du departement o’u on habite?
    SI C ETAIT LE CAS POURRIEZ VOUS ME L ENVOYER,?
    DANS L ATTENTE DE VOTRE REPONSE
    EN VS REMERCIANT
    MME ALIAS

  35. Lafortune R. says:

    Avec l’hypnose pour soit maigrir ou enlever une ? .Comment ? Et comment ça coûte?

  36. Bonjour,

    Vous dites en PS : l’hypnose n’est pas seulement une thérapie, mais aussi un spectacle. Je ne sais pas si ce n’est pas à déplorer tant cela contribue à discréditer sa fonction salvatrice.
    D’un autre côté, la méfiance vis à vis des personnes qui l’exercent peut être aussi de bon aloi, car les abus en tout genre jalonnent le monde de la thérapie, alors…

    Quoi qu’il en soit, c’est nécessaire d’en parler, et de former les personnes à l’auto-hypnose, rendons aux personnes soufrantes leur souveraineté, le plus possible.

    Agnès Durand
    Alimenthérapie, Radiesthésie,
    http://vivelavie.jimdo.com
    yoga des yeux, Sophrologie.

  37. Je suis en admiration devant Monsieur Mesmer, si bien que l’on pourrait croire que c’est du trucage. J’ai regardé souvent vos émissions à la télé et je reste toujours autant sidérée. Bravo Monsieur et bonne continuation.

  38. Favier says:

    Bonjour, je souhaiterai savoir si l’hypnose pourrait m’aider pour retrouver le goût et l’odorat que j’ai perdu je dirai à 80% depuis déjà plus de 3 ans sans raison apparente. Merci

  39. Viviane says:

    Je suis tout à fait d’accord de reconnaître que l’hypnose est une révolution dans la médecine moderne avec tous les aspects positifs qu’il comporte.
    Il est temps d’avoir une autre vision de ces nouvelles techniques. Arrêtons cette hypocrisie et allons de l’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.